Clos Vougeot Grand Cru 2009

Le millésime

Nous avons vendangé entre le 05 et le 18 septembre.

Le millésime 2009 est né dans la douceur, avec un printemps clément et un été relativement chaud en juin et juillet, même si des pluies sont venues troubler la fin de juillet et une partie du mois d'août. Les vendanges ont commencé assez tôt, en particulier au Domaine et Maison de Montille où nous privilégions toujours la fraîcheur, la précision et l'équilibre, au risque d'une sur-maturité. Nous avons en effet commencé le 5 septembre pour finir le 18. Il en résulte une fraîcheur et un équilibre gustatif qui donne un relief et une saveur particulière à nos vins, qui ne reflètent pas l'appréciation générale du millésime.

2009 est un excellent millésime en rouge, d'un niveau qualitatif comparable aux 2005, même si le profil des millésimes et leur optima de dégustation sont différents. En, effet, les 2009 s'apparentent aux 1959 ou peut-être 1989 avec un fruit rouge mûr mais frais et croquant, quelques notes de cerises noires sur un fond d'épices, associées à des notes florales, surtout lorsqu'on a laissé de la vendange entière ce qui était souvent le cas.

Les bouches sont suaves, sèveuses avec une note acidulée et une trame tannique fine, plus aérée et enrobée qu'en 2005, la finale est persistante, fraîche, presque vibrante. La plupart seront prêts à boire entre 2015 et 2025, d'autres comme les Grand 1er Crus et Grand Crus pourront attendre 2030/2040 et seront de magnifiques bouteilles.

 

Notes de degustation

- Good full, bright red. Expressive, very ripe aromas of raspberry, red cherry, licorice and flowers. Broad, ripe and fine-grained, displaying a restrained mid-palate sweetness and very good energy. Finishes classically dry and long, with chocolatey tannins and a saline element. De Montille notes that the 2008 was the first vintage for this cuvee that gave him real satisfaction. But this should be even better. 90-93   Stephen Tanzer

-  An elegant and ultra-pure red pinot fruit nose is liberally laced with warm earth and floral nuances, both of which can be found on the equally pure and almost painfully intense flavors that possess excellent power and pin point detail, all wrapped in a youthfully austere and dramatically long finish. If this can add depth over the next decade or so, it should merit the top of my predicted range.
Tasted: May 06, 2011 - Score: 91-94 - Drink: 2024+   Burghound Issue 42   Allen Meadows

Imprimer