Saint- Romain "Le Jarron"

L'appellation
Caché dans les hauteurs de la Côte de Beaune, Saint-Romain est encerclé de falaises. Les vignes, exposées sud-sud et nord-nord-est, ont la particularité d'être en hauteur (entre 280 et 400 mètres d'altitude). Si dans cet ensemble marneux et calcaire, des bans argileux conviennent parfaitement au chardonnay (57 hectares), le pinot noir n'est pas en reste avec environ 40 hectares.

Ce Saint-Romain est issu à 20% du lieu-dit "Sous Roches" et à 80 % des "Jarrons" dans le bas du village. Les vignes, d'une trentaine d'années en moyenne, sont plantées sur un sol très caillouteux et offrent des vins d'un très bel équilibre. L'élevage dure de 12 à 14 mois sans fûts neufs.

Les vins, le style
Nos vins sont réputés pour leur grande pureté aromatique, nous privilégions toujours l'équilibre et l'élégance plutôt que la puissance et l'extraction. Les vins sont une expression classique de la Bourgogne, de leur appellation en général et de leur terroir en particulier. Les méthodes culturales employées contribuent à cette personnalisation recherchée et la vinification doit fuir tous les excès et rechercher au contraire le point d'équilibre ou le terroir bourguignon trouvera toute la place qu'il lui revient. Les vendanges sont entièrement manuelles et grâce à l'utilisation des pressoirs pneumatiques, nous pouvons moduler nos presses en fonction de la qualité du raisin et du profil du millésime. Après un léger débourbage, les moûts sont entonnés en fûts principalement de 600 litres et aussi de 228 L où se déroule la fermentation alcoolique et malolactique. Nous utilisons environ 5 à 20 % de fûts neufs avec des bois provenant essentiellement de l'Allier, en chauffe longue et légère. Le premier soutirage a lieu après environ une année d'élévage sous bois pour commencer alors la seconde phase (4 à 6 mois) en cuve inox afin de garder fraicheur et tension au vin. Nous concluons cet élevage avec un léger collage suivi d'une filtration tout aussi respectueuse du vin avant son passage en bouteilles.

 Culture de la vigne
Alix de Montille ne sélectionne que des parcelles qui correspondent à ses exigences : rendements maîtrisés, vignes soigneusement taillées et labourées. Aucun achat n'est possible si la parcelle n'est pas conduite en lutte raisonnée. Certaines vignes sont même en voie de conversion bio. Alix de Montille exploite l'équivalent de cinq hectares de vignes réparties en Côte de Beaune, en côte chalonnaise et mâconnaise mais également à Chablis. Près de 35 000 bouteilles sont griffées « Deux Montille soeur frère » à chaque millésime.

Imprimer E-mail